top of page

LA FATIGUE VOCALE

Dernière mise à jour : 12 août


Le chant des sirènes :

comment survivre à une voix en détresse ?


La fatigue vocale peut affecter diverses personnes, notamment celles qui utilisent leur voix de manière intense et prolongée dans leur vie quotidienne ou professionnelle.

La fatigue vocale aime jouer des tours aux bavards et aux bavardes, surtout celles et ceux qui passent leur vie à papoter sans relâche ! Que vous soyez un pro de la parole, comme un professeur polyglotte ou un chanteur survolté, ou même un(e) fanatique des conversations interminables, méfiez-vous !

La fatigue vocale n’épargne personne et quand elle s’installe, il n’est pas toujours simple de la déloger. Alors, si vous voulez éviter que votre voix ne fasse grève et vous laisse en plan lors de vos débats endiablés, prenez garde à ne pas trop en faire !


Dans cette grande comédie vocale, les acteurs principaux ne sont autres que les enseignants, les chanteurs, les avocats, les télé-opérateurs, les présentateurs, les animateurs radio, sans oublier les conférenciers, les animateurs et les formateurs. Ces virtuoses de la voix sont souvent sur le devant de la scène, utilisant leur organe vocal à plein régime, que ce soit en criant à tue-tête devant une classe turbulente, en chantant à en faire trembler les murs, ou lors d’un plaidoyer passionné. En prenant d’assaut les estrades avec des discours percutants, en faisant vibrer les foules avec une énergie débordante, en captivant l’auditoire avec des connaissances dignes d’une encyclopédie. Et n'oublions pas les télé-opérateurs, les véritables maîtres de l'art de la conversation téléphonique, qui jonglent avec des appels incessants. Dans des conditions parfois aussi agréables qu'une cave humide, ces pros de la voix en voient de toutes les couleurs. Mais attention, même les artistes les plus talentueux peuvent être victimes de la fatigue vocale !


Alors, mesdames et messieurs, soyez prudents et ménagez vos cordes vocales, car dans ce monde bruyant, la voix est une denrée précieuse à préserver ! Il est important de noter que la fatigue vocale peut également toucher des personnes qui ne font pas partie de ces groupes spécifiques. Par exemple, une personne peut ressentir une fatigue vocale après une période de maladie ou encore après une utilisation excessive de la voix lors d'événements sociaux ou une exposition à des conditions environnementales défavorables, telles que des lieux bruyants ou poussiéreux.




La prévention et la gestion de la fatigue vocale sont importantes pour tous ceux qui utilisent leur voix de manière intensive. Des techniques de prévention, des exercices vocaux appropriés et une bonne hygiène vocale peuvent aider à garder votre voix au top de sa forme et réduire les risques de fatigue. Préparez-vous à entrer dans l'univers merveilleux de la santé vocale, où les vocalises sont reines, et où les inhalations sont vos alliés les plus fidèles !

En avant, vers une voix de superhéros sans fatigue !



1. Adoptez une respiration diaphragmatique : Une respiration profonde et contrôlée provenant du diaphragme permet d'alimenter votre voix en air de manière efficace. Cela réduit la pression exercée sur vos cordes vocales et limite le risque de forçage vocal.


2. Évitez de pousser votre voix : Lorsque vous parlez ou chantez, essayez de maintenir une sensation de détente dans votre gorge et de ne pas pousser ou forcer votre voix. Laissez l'air s'écouler naturellement en contrôlant votre débit et votre volume.

3. Travaillez sur votre posture : Une bonne posture favorise une respiration et une phonation optimales. Tenez-vous droit, les épaules détendues, la tête bien alignée sur votre colonne vertébrale. Cela permet un flux d'air plus fluide et réduit les tensions au niveau de la gorge.

4. Pratiquez la résonance : Lorsque vous parlez ou chantez, essayez de diriger le son vers les zones de résonance appropriées, comme le masque facial (nez, pommettes) et la cavité buccale. Cela permet de projeter votre voix sans forcer les cordes vocales.

5. Articulez clairement : Une articulation précise vous permet de prononcer les mots sans avoir à forcer votre voix. Travailler sur l'articulation des consonnes et des voyelles peut vous aider à éviter le serrage laryngé.

6. Évitez les tensions excessives : Soyez attentif aux tensions musculaires inutiles au niveau de votre cou, de votre mâchoire et de votre visage. Essayez de les relâcher et de garder une sensation de détente dans ces zones pendant que vous parlez ou chantez.





7. Faites des pauses régulières : Accordez-vous des pauses vocales régulières, surtout si vous utilisez beaucoup votre voix. Ces pauses permettent à vos cordes vocales de récupérer et de se reposer.

8. Évitez les situations bruyantes : Dans des environnements bruyants, évitez de surcharger votre voix pour vous faire entendre. Utilisez plutoôt des techniques de projection vocale appropriées, comme la résonance et l'amplification naturelle, pour éviter de forcer votre voix.



9. Hydratez-vous : Assurez-vous de boire suffisamment d'eau tout au long de la journée pour maintenir vos cordes vocales hydratées. Une hydratation adéquate aide à prévenir la sécheresse et l'irritation de la gorge.




10. Échauffez votre voix : Avant une utilisation intensive de votre voix, prenez quelques minutes pour échauffer vos cordes vocales. Vous pouvez le faire en effectuant des exercices de respiration, des vocalises douces et des mouvements de la mâchoire et du cou pour détendre les muscles de la voix.



11. Évitez de parler ou de chanter excessivement : Si vous utilisez beaucoup votre voix, essayez de réduire la charge vocale autant que possible. Prenez des pauses régulières pour permettre à vos cordes vocales de récupérer. Évitez les situations où vous devez parler fort ou pendant de longues périodes sans pause. Évitez également de tousser de manière excessive, car cela peut exercer une pression supplémentaire sur les cordes vocales.

12. Contrôlez votre environnement vocal : Essayez de parler dans un environnement calme et évitez de crier ou de parler au-dessus du bruit ambiant. Si vous travaillez dans un endroit bruyant, utilisez un amplificateur vocal si possible pour éviter de forcer votre voix.

13. Limitez l'utilisation de produits irritants : Évitez de fumer et de vous exposer à des environnements enfumés, les produits chimiques agressifs ou les parfums forts car cela peut irriter les cordes vocales. Évitez également les aliments épicés et les boissons contenant de la caféine ou de l'alcool, car ils peuvent avoir un effet desséchant sur les cordes vocales.


14. Préservez votre santé générale : Une bonne santé générale contribue également à la santé de votre voix. Assurez-vous de dormir suffisamment, de manger équilibré et de faire de l'exercice régulièrement pour maintenir votre système immunitaire fort.

15. Utilisez une technique vocale appropriée : Apprenez à utiliser votre voix de manière efficace en utilisant une technique vocale appropriée. Cela comprend une bonne posture, une respiration diaphragmatique, une articulation claire et une projection vocale adéquate. Si nécessaire, consultez un professionnel de la voix pour obtenir des conseils et des exercices spécifiques.

En suivant ces conseils, vous pouvez réduire le risque de fatigue vocale. Cependant, si vous rencontrez une fatigue vocale fréquente ou persistante, il est conseillé de consulter un professionnel de la voix, tel qu'un orthophoniste ou un phoniatre pour une évaluation et des conseils personnalisés. Ils peuvent identifier les causes sous- jacentes de la fatigue vocale ou d'autres problèmes vocaux (tels que des nodules vocaux, des polypes) et recommander un plan de traitement approprié.

Et les inhalations dans tout ça,

ces petites bouffées d’air magiques pour nos cordes vocales ?!



Voici comment préparez

votre propre spa vocal à domicile :


Faites bouillir de l’eau, versez-la dans un bol, penchez-vous au-dessus, à une distance confortable, en vous assurant de ne pas vous brûler. Couvrez votre tête avec une serviette pour piéger la vapeur et inhalez lentement et profondément par le nez ou la bouche. Respirez normalement et confortablement pendant 5 à 10 mn, en laissant la vapeur pénétrer dans votre gorge et vos voies respiratoires. Enfin, n'oubliez pas que les inhalations sont une méthode complémentaire et ne doivent pas remplacer un traitement médical approprié.


Je répète : si vous avez des problèmes vocaux persistants, il est préférable de consulter votre médecin généraliste, un professionnel de la voix ou un médecin spécialisé comme un phoniatre.

27 vues

Posts récents

Voir tout
bottom of page