• Patricia RICORDEL

Victoire, extrait 13


Victoire, chapitre 13, page 141


Victoire était dévastée et tellement désolée pour sa Colette ! Elles venaient de se rencontrer. La vie semblait vouloir leur réserver enfin des heures exquises et de belles choses. Ensemble, plus jamais seules. Cela avait à peine commencé. La vie est et demeure un combat à mener encore et encore. Elle ne connaît pas la pitié et rappelle sans cesse que rien n’est jamais gagné ni acquis.

6 vues

Posts récents

Voir tout