N°7. Écrire ? Et pourquoi pas ?

May 7, 2019

 

 

     Une histoire peut se résumer ainsi :

 

     Un auteur raconte à un lecteur

ce qu’un personnage a fait

pour avoir ce qu’il désirait 

et pourquoi il a agi ainsi.

 

     L’auteur est quelqu’un qui joue. C’est pourquoi je le compare volontiers à l’acteur. (Je connais bien ce métier et j’y trouve souvent des similitudes, la scène en moins. Elle se situe ailleurs.) 

     L’auteur joue avec les mots et imagine des personnages et des actions. Il relate ce qui se passe. Mais pas seulement, et c’est là que ça se corse. Ce qu’il devra faire, c’est faire en sorte que le lecteur ait l’impression de vivre lui-même les moments écrits. Le lecteur doit avoir l’expérience de la vie qui est racontée. La passion doit être intense. 

 

     En jouant avec les mots, l’auteur (l’acteur- une seule lettre les différencie) permet au lecteur (spectateur- je n’ai pas compté, mais il y en a beaucoup plus !) de revivre une vie. 

     L’auteur construit une mécanique humaine et demande au lecteur de chercher à la comprendre en lui donnant certaines informations et en dissimulant d’autres. Les secrets sont indispensables au bon fonctionnement d’une histoire. Sans cela, le lecteur arrête de chercher, et... fin de l’histoire ! 

     Une bonne histoire doit comporter ces deux parties : émotionnelle (vivre une vie) et intellectuelle (chercher à comprendre la mécanique.) 

     Nous avons tous des histoires à raconter, le monde est rempli d’histoires, toutes nos vies sont des histoires en puissance. 

 

Raconter une histoire c’est :

 

-Exposer ce que veut un personnage.

-Exposer ce qu’il fait pour l’obtenir.

-Exposer comment il y parvient et quel prix il paye.

(À suivre...)

 

Qui parmi vous, a envie d’écrire, rêverait d’écrire, a commencé à écrire ?

Dites-moi tout en commentaire...

 

 (Source : John Truby, L’anatomie du scénario.)

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload