ALEA JACTA EST

January 11, 2019

 

 

Voilà, c’est fini... je pourrai vous dire que je me sens vide et désœuvrée. Que tout ce temps passé à vous concocter des vidéos, des publications diverses, à chercher des idées, à trouver, mais pas toujours, à m’arracher les cheveux pour essayer d’être drôle, mais pas que, vous séduire en un mot, me manque... mais non punaise* !

 

Je suis trop contente que ce soit fini ! La Notice me sort par les yeux, j’en peux plus du site Auféminin, de ses visuels marron et bleu. Les mots LIRE VOTER PARTAGER me donne la nausée ! Les hashtags #ecrireauféminin et #LaNotice me font vomir... répondre patiemment à tous ceux qui n’arrivaient pas à voter, qui pensant que je suis toute puissante, m’écrivaient pour que j’agite ma baguette magique à grand renfort de captures d’écran, (merci la fonction Maj + Command + 4...) je n’aspirais qu’à une chose : « Au secours, sortez-moi de là ! »

 

Voilà, c’est fini... Hier à minuit, heure de métropole, parce qu’évidemment ici à La Réunion, la fin c’était trois heures plus tard... 3h du mat, punaise*, dans mon salon en pyjama, seule face à mon ordi, publiant les derniers posts pour essayer de grappiller l’ultime vote...

 

Si j’avais encore de la force, je hurlerais LIBÉRÉÉÉÉÉE DÉLIVRÉÉÉÉE... 

 

Je retiens une chose toutefois, c’est votre présence évidente ou discrète, mais vous étiez bien là pour propulser ma petite nouvelle LA NOTICE (oh non, j’écris encore ce mot...) en finale. Parce que oui, le résultat de tout cela, c’est que j’ai le privilège d’aller en finale et donc d’être lue par les membres du Jury présidé par Agnès Martin-Lugand. (Si vous voulez en savoir plus sur ce jury, tout est là : JURY) et c'est grâce à vous !

 

La balle a changé de camp et si pendant tout ce temps, j’avais un sentiment de puissance maintenant, c’est fini. Je ne peux plus rien faire pour ma nouvelle. (Que j’aime toujours, je vous rassure, j’en suis même fière !) Elle doit se défendre toute seule ! 

 

Par ailleurs, je n’ai pas encore reçu l’information de manière officielle qui certifie que La Notice fait partie des douze finalistes. 

En attendant cette confirmation, on peut toujours prier ou faire un sacrifice sur l’autel de la littérature. Il peut prendre la forme que vous souhaitez, l’important, c’est d’y penser. J’ai bien quelques idées, mais je vais m’arrêter là pour aujourd’hui.

Vous êtes formidables. MERCI X 821

 

(*Punaise : parce que je suis trop polie, j’ai utilisé ce mot « punaise » plutôt qu’un autre, bien plus populaire et qui commence par la même syllabe. Vous pouvez le remplacer si vous le souhaitez, je trouve que ça donne du gras au texte.)

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload